Chaque mois, Maestro Bridge organise un séjour de qualité où passion du bridge et plaisir du voyage sont réunis.

All Inclusive
OASIS OUBLIÉE, MARRAKECH
€1290 / par personne
15-22 MAI 2024 // Marrakech et son Oasis Oubliée reçoivent Rémi Vilanou qui animera une semaine de bridge pleine de sérénité, de découvertes et de gaité. N'oubliez pas vos maillots, car la piscine sera à 29°c ! Le tarif comprend : l'hébergement, la pension en All Inclusive et le bridge.
8 jours // 7 nuits
ALL Inclusive
PORTICCIO. CORSE
€1390 / par personne
25 MAI-1er JUIN 2024 // La Corse est un paradis, dont voici une très jolie pépite ! Le Marina Viva est un charmant hôtel posé au bord de l'eau. On y mange bien, Ajaccio n'est pas loin. La plage est de sable fin, l'eau cristalline. N'hésitez pas !
8 jours // 7 nuits
All Inclusive
OASIS OUBLIÉE, MARRAKECH
€1290 / par personne
28 AOÛT-4 SEPTEMBRE 2024 // Nouvelle édition à l'Oasis Oubliée pour fêter la fin de l'été en très bonne compagnie ! Le riad vous accueille au cœur d'une nature foisonnante. Piscine rafraîchissante et, non loin, Marrakech, l'inspirante ! Ce séjour est pour 24 bridgeurs. Le tarif comprend : l'hébergement, la pension en All Inclusive et le bridge.
8 jours // 7 nuits
Nouveauté
ALBANIE
€1295 / par personne
15-22 septembre 2024 // Partons ensemble à la découverte de l'Albanie à l'Histoire si dense et aux paysages contrastés. Le pays s'ouvre et déborde de sites aux valeurs inestimables. Notre pied-à-terre, le bel hôtel Fllad Resort 5*, baigné par la mer Adriatique.
8 jours // 7 nuits
ALL Inclusive
PORTICCIO. CORSE
€1390 / par personne
5-12 OCTOBRE 2024 // Retrouvons l'Île de Beauté et Porticcio, si agréable au mois d'octobre. Un bel automne au bord de la mer, très bien accueilli par l'équipe du Marina Viva, notre charmant hôtel. Rejoignez-nous !
8 jours // 7 nuits
All Inclusive
HAMMAMET RIVIERA
€990 / par personne
16-23 OCT 2024 // Magnifique séjour sur la Riviera d'Hammamet à l’abri d'un grand parc et sur une belle plage de sable fin ! Valentine vous convie et vous accompagne au bord de la mer pour un moment d’évasion et de bien-être.
8 jours // 7 nuits
All Inclusive
OASIS OUBLIÉE, MARRAKECH
€890 / par personne
20-27 NOVEMBRE 2024 // Prenez vos maillots, Valentine vous propose de débuter l'hiver sous le beau soleil de Marrakech. Nouveau rendez-vous à l'Oasis Oubliée. Balades, bridge enjoué et baignades dans sa piscine chauffée. Se distraire au paradis !
8 jours // 7 nuits
Inspirant
RÉVEILLON SAINT-MALO
€1190 / par personne
28 DÉC. 2024-3 JANV. 2025 // Réveillon à Saint-Malo, baigné d'Histoire et d'embruns, avec Bénédicte et Philippe Cronier. L'hôtel de France et Chateaubriand est une splendide demeure au cœur de la Cité Corsaire. Vue sur la mer époustouflante, bridge et dîners fins !
7 jours // 6 nuits
Soleil
RÉVEILLON AGADIR
€1595 / par personne
27 DÉC. 2024-3 JANV. 2025 // Agadir est une destination privilégiée pour un réveillon baigné de soleil. Anne-Frédérique et Alain Lévy vous accompagnent sur la promenade, au cœur du bel hôtel Royal Tafoukt Beach Resort & Spa en All Inclusive !
8 jours // 7 nuits
Océan & Golf
RÉVEILLON BIARRITZ-ANGLET
€1190 / par personne
28 DÉC. 2024-3 JANV. 2025 // La belle ville de Biarritz est un Must pour un réveillon de qualité ! Sylvie Willard vous accueille dans le cosy hôtel Chiberta & Golf. Une promesse de belles balades, de grand air, de magnifiques matinées de golf et de délices culinaires…
7 jours // 6 nuits
Thalasso
RÉVEILLON DJERBA
€1295 / par personne
27 DÉC. 2024-3 JANV. 2025 // Réveillon à moins de 3h d'avion, sur un îlot baigné de soleil… Ça vous dit ?!! Djerba, son sable blanc, ses plages immenses et sa douceur légendaire vous ouvre les bras. Olivier Desages vous convie pour une fin d'année pleine de charme ! Découvrez notre hôtel et sa thalasso…
8 jours // 7 nuits

Maestro Bridge vous répond 7 jours sur 7

Top
Image Alt

ALBANIE

15 - 22 SEPTEMBRE 2024

ALBANIE

€1295 par personne
Située en plein cœur de la péninsule balkanique, l’Albanie est entourée par la Grèce, la Macédoine du Nord, le Kosovo et le Monténégro. À l’ouest, elle est baignée par la mer Adriatique. L’hôtel Fllad Resort & Spa 5* se trouve à Golem, idéalement situé en bord de mer et à seulement 14 km de Durrës. Golem est un village côtier connu pour son animation. Durrës est connu pour ses sites archéologiques et sa distillerie de cognac local. L’hôtel se trouve à 40 km de l’aéroport de Tirana.

 

Fllad Resort & Spa, 5*

Votre hôtel

Le Fllad Resort & Spa, 5*, construit en 2021, possède une piscine extérieure et vous offre un accès direct à la longue plage de Golem. Tournée vers la mer, la façade blanche offre de beaux balcons pour des vacances reposantes. L’hôtel dispose de 132 chambres réparties dans un élégant bâtiment de 6 étages avec ascenseur. Vous trouverez également un espace bien-être et une équipe d’animation francophone, vous permettant de combiner parfaitement détente et loisirs, plage et activités en plein air.

Wi-Fi gratuit dans tout l’hôtel.

Votre chambre Standard « Vue mer latérale » ou « Vue mer frontale »

Durant votre séjour, vous serez logés en chambre Standard « Vue mer latérale  » et pouvez choisir une chambre « Vue mer frontale » équipée de :
– 1 lit double ou 2 lits simples.
– Salle de bain avec douche, sèche-cheveux.
– Climatisation.
– Wi-Fi.
– Télévision.
– Coffre-fort gratuit.
– Mini-réfrigérateur.
– Balcon.
– Nécessaire à thé/café sur demande.

Note : La taille des chambres peut varier de 26 à 30 m² environ, les chambres vue mer frontale peuvent être légèrement plus grandes que les autres.

0 Reviews
  • Lieu
    Golem. Albanie
  • Arrivée
    15/09 > PARIS ORLY-TIRANA. Vol régulier direct TRANSAVIA. En attente des horaires
  • Départ
    22/09 > TIRANA-PARIS ORLY. Vol régulier direct TRANSAVIA. En attente des horaires
  • Le prix comprend
    Assistance
    Hébergement
    Transferts
    Transport
  • Le prix ne comprend pas
    Assurances
    Bridge
    Suppléments
    Taxe d'aéroport

Formule All Inclusive

Le restaurant principal de l'hôtel propose une cuisine locale et internationale servie sous forme de buffet. Grillades et autres mets en show-cooking. Dîners à thèmes certains soirs. 3 bars à votre disposition : le bar principal au cœur de l'hôtel, celui aux abords de la piscine et le dernier, sur la plage. Vous pourrez choisir de dîner au restaurant à la carte, avec supplément.
La formule All Inclusive comprend :

- Petit-déjeuners (7h30-10h), déjeuners (12h30-14h) et dîners (19h-21h) pris au restaurant principal. - Snacks de 16h à 18h au restaurant principal : viennoiseries, pizzas, sandwichs, fruits. - Boissons locales de 10h à 22h au bar piscine et au bar de plage et pendant les repas au bar principal : jus de fruits, sodas, bière, vin, thé, café, whisky, cognac, raki, vodka, gin.

La plage

Une longue plage de sable fin s'étire au pied de l'hôtel. Elle est aménagée de transats et de parasols. Baignade dans les eaux turquoise de l'Adriatque.

Les piscines

Piscine extérieure
Profitez de la piscine extérieure d'eau douce. Chaises longues et parasols sont à votre disposition.
La piscine intérieure chauffée
Détendez-vous au spa (piscine intérieure, hammam, sauna, bain à remous, massages, salon de beauté). Le Fllad Resort & Spa propose un espace bien-être comprenant un bain à remous, un bain de source chaude et un centre de spa à l'offre de soins très complète.

Fitness

Pour vous détendre, l'hôtel vous offre une salle de fitness dotée des principales machines de sport (appareils de cardio-training, vélos, tapis de course, haltères, poids, etc.).

Se promener

Tirana
L' histoire communiste retentit dans les principaux bâtiments et aménagements de Tirana. Mais la capitale de l'Albanie ne s'est pas figée. Elle est passée d'un siège isolé à une ville frénétique qui cherche à s'ouvrir sur le monde. Au New Bazar de Tirana, un grand marché à l'architecture moderne, les couleurs et les odeurs mettront vos sens en ébullition. C'est l'un des lieux les plus photogéniques de la ville. Rendez-vous ensuite aux Bunk'Art pour une petite parenthèse d'histoire. Ces établissements présentent l'histoire moderne de l'Albanie, comment le pays a vécu la Seconde guerre mondiale et le siège de Benito Mussolini, le fascisme, puis le communisme dictatorial avec la création centaines de milliers de bunkers sur le territoire dans les années 70, etc. Le Bunk'Art 1, secrètement créé entre 1972 et 1978, était un complexe antinucléaire aménagé à 100 m sous la montagne, sur une superficie de 2 685 m² répartie entre une centaine de pièces. Revivez l'ambiance frissonnante en temps de guerre en sillonnant le parcours de deux heures sous le son d'une alarme stridente. Le Bunk'Art 2, implanté dans le centre de Tirana, est plus petit. Celui-ci dévoile les secrets de la police politique d'Enver Hoxha et rend hommage aux victimes de la répression communiste en Albanie. De cette période dure, il ne reste que des édifices et aménagements conservés ou en cours de restauration, comme la grande place Skënderbej qui accueillait autrefois les rassemblements militaires, l'hôtel Tirana International, le Palais de la Culture, les ministères, etc. Le Boulevard des Martyrs de la Nation offre une agréable promenade, en passant par la Galerie Nationale d'Art et la Pyramide de Tirana, jusqu'à la place Nënë Teresa. Pour avoir un aperçu rapide des attractions principales de la ville, participez au Free Walking Tour à Tirana. Un guide local vous apportera des explications à chaque étape du circuit qui commence au niveau de l'Opéra. Il y a deux départs par jour, à 10 h et à 18 h. Si vous souhaitez vous écarter un peu de l'agitation citadine le temps d'une demi-journée, vous pouvez combiner la visite du Bunk'Art 1 à une excursion sur le mont Dajti en prenant le téléphérique. Des sentiers de randonnée conduisent également aux hauteurs pour les grands marcheurs. Depuis le sommet, la vue sur Tirana est tout simplement splendide. Terminez votre balade au Blok, le quartier branché de Tirana. Durant le régime communiste, cet endroit était inaccessible à la population, étant exclusivement réservée aux membres du gouvernement. Après le décès d'Enver Hoxha, les jeunes se sont peu à peu appropriés les lieux et ont en fait une galerie de street-art. Vous y trouverez de nombreux magasins pour un shopping souvenir, ainsi que des bars où se relaxer.
Dürres
Proche notre hôtel, Durrës, la capitale de la Riviera albanaise vous accueille. C’est une ville pleine de charme à laquelle on s’attache facilement.
Histoire
Les Grecs ont fondé la colonie de Durrës au VIIe siècle avant JC, puis les Romains l’ont agrandie et développée à partir du IIIe siècle. Sa situation stratégique en faisait un port important, autant pour le commerce que pour les armées en temps de guerre. Après la chute de l’Empire romain d’Occident, la ville a vécu sous la domination byzantine. Plusieurs royaumes ont tenté de s’emparer de Durrës au Moyen Âge. Après les Slaves, les Vénitiens et les Albanais, ce sont finalement les Ottomans qui en ont pris possession au XVIe siècle. Les habitants ont dès lors quitté la localité et le port a peu à peu perdu de son influence. Durrës n’a cependant pas tardé à se redresser et dès le XVIIe siècle, elle est redevenue un centre commercial. Après les guerres balkaniques, la principauté d’Albanie a choisi Durrës comme capitale de 1913 à 1920. Malgré la neutralité du pays pendant les deux guerres mondiales, la ville a été occupée par les protagonistes, notamment par la Serbie, l’Autriche-Hongrie, l’Italie et l’Allemagne, en raison de sa position privilégiée. Plusieurs soulèvements populaires et coups d'État y ont également eu lieu. Ce passé mouvementé est aujourd’hui éclipsé par le dynamisme économique de la ville. Durrës a conservé de nombreuses traces de son passé. L’Amphithéâtre de Durrës est l’attraction incontournable. Construit au IIe siècle avec une capacité de 20 000 personnes, c’était l’arène la plus importante des Balkans. Émerveillez-vous dans ses galeries et devant ses mosaïques merveilleusement conservées. Vous pouvez ensuite poursuivre votre voyage dans le temps en découvrant les vestiges du forum byzantin datant du Ve siècle. L’endroit n’est pas ouvert à la visite, mais depuis l’extérieur de la clôture, vous pouvez apercevoir les imposantes colonnes de marbre de l’édifice. Plus récente, la Tour vénitienne fait aussi partie des monuments emblématiques de la ville. Celle-ci était un haut-lieu de la résistance pendant l’invasion italienne en 1939. Ne manquez pas non plus la Villa de Zog, la mosquée Fatih Djami et le Musée ethnographique de Durrës. Le long du bord de mer, vous trouverez une large variété de restaurants. Durrës étant proche de l’Italie et de la Grèce, vous tomberez souvent sur les spécialités de ces deux pays. Donc, si vous aimez la pizza et les pastas, vous serez énormément gâté.
SARANDA
Saranda est une étape séduisante sur la Riviera Albanaise. Charmante à l'image de son front de mer et de ses plages, la ville se situe d'autant plus sur la route de nombreuses attractions populaires, dont le site archéologique de Butrint classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Cette étape portuaire appelée Onchesmos sous l'Empire antique abrita la première synagogue albanaise vers le IVe siècle – celle-ci fut remplacée par une église au VIe siècle. Sous la domination des Chaoniens, la ville prit le nom du monastère byzantin Agioi Saranda ou « Quarante Saints » au XVIe siècle, pour rendre hommage aux Quarante Martyrs de Sébaste. Rebaptisée Aya Sarandi par les Ottomans, Santi Quaranta en raison de l'influence vénitienne dans la région, Porto Edda par Benito Mussolini lors de l'occupation italienne au cours de la Seconde Guerre mondiale, la cité ne récupéra son appellation albanaise Saranda qu'après la restauration de l'indépendance du pays.
Saranda aujourd'hui
Saranda située dans la préfecture de Vlora sur la Riviera albanaise, se trouve à environ 35 km au nord-est de l' île de Corfou en Grèce. La ville évolue sur les versants d'une colline à la lisière de l'océan. C'est une cité balnéaire bouillonnante de vie, prisée des Albanais. Saranda possède un musée d'archéologie dans son centre-ville. Celui-ci expose diverses vestiges et pièces rares qui dépeignent le passé de la ville et de la région. C'est un lieu chargé d'histoire qui plaira sans doute aux curieux. Le château de Lekures, fondé au XVIe siècle, trône sur les hauteurs de la ville.  A moins d'une vingtaine de kilomètre en direction du sud, passé un joli monastère où vous pourrez faire une halte si l'envie vous prend, visitez le site archéologique de Butrint classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Vous y trouverez des ruines de bassins romains, de grandes portes patinées par le temps, une forteresse médiévale reconvertie en musée, etc.
Butrint
Située à un peu moins de 20 km au sud de Saranda, Butrint est une ville antique empreinte de romance et de beauté. À découvrir absolument.
Origines
Les premiers peuplements de Butrint remontent à la fin de l'âge de bronze. Le site demeura probablement un petit hameau de pêcheur à l'âge sombre. Les Chaoniens, une tribu grecque d'Epire, fondèrent la ville au milieu du VIIe siècle. Ils bâtirent un fort sur une colline et lui donnèrent le nom de Buthrotum. Les Romains s'emparèrent de la cité en 167 av. J.-C, avant de la céder à l'Empire byzantin, suivi de la République de Venise dans les siècles à venir. Au Moyen Âge, les habitants abandonnèrent peu à peu la ville à cause des marécages environnants.
Les découvertes archéologiques à Butrint
En 1928, le gouvernement fasciste de Benito Mussolini mit en œuvre une première expédition archéologique à Butrintpour marquer la suprématie italienne au sein la région. Les recherches furent dirigées par l'archéologue italien Luigi Maria Ugolini qui, malgré les intentions politiques derrière la mission, effectua son travail dans les règles du métier. Les fouilles continuèrent après son décès en 1936 jusqu'en 1943 et durant la Seconde Guerre mondiale. Lorsqu'Enver Hoxha accéda au pouvoir en 1944, le gouvernement communiste albanien interdit les expéditions archéologiques étrangères dans le pays. Les travaux furent exclusivement menés par des scientifiques albanais, dont Hasan Ceka. Le dirigeant soviétique Nikita Khrouchtchev explora les ruines en 1959 et proposa à Hoxha d'y créer une base sous-marine. Dans les années 1970, l'Institut albanais d'archéologie entreprirent des recherches de plus grande envergure. La Fondation Butrint de Lord Rothschild, qui tient son siège au Royaume-Uni, soutint le projet à partir de 1993. Après le déclin du communisme en Albanie en 1992, le gouvernement démocratique naissant prévit différents travaux importants à Buthrotum. Après la crise politique et économique dans le pays en 1997, l'UNESCO décida de classer le site au Patrimoine mondial en danger à cause du pillage et du manque de protection de la zone.
Butrint dans la littérature
Virgile dans son œuvre majeur « l'Énéide », évoque les anciennes portes de la cité de Buthrotum, qu'Enée compare aux portes de Scées à Troie. Buthrotum est également le siège du Palais de Pyrrhus, où Racine dépeint sa tragédie « Andromaque ».
Butrint aujourd'hui
Butrint, anciennement appelé Buthrotum , se trouve à 2 km environ de la rive Est du détroit séparant Corcyre du continent. Les ruines vieilles de 2 500 ans logent dans un beau cadre naturel au sein du Parc national de Butrint. Les vestiges découverts après la Seconde Guerre mondiale comprennent des bassins romains, un théâtre, une chapelle datant du Ve siècle et une basilique du VIe siècle. La Porte du Lion et la Porte Scaean sont à ne surtout pas rater durant la visite du site archéologique de Buthrotum. Les fouilles réalisées entre 1994 et 1999 ont permis de déterrer des villas romaines, ainsi qu'une église paléochrétienne. La forteresse médiévale construite au XIVe siècle fait de nos jours office de musée. A quelques encablures à l'est de Butrint, vous trouverez le vieux lac Palodes où les moules et poissons vivent en abondance. La masse d'eau est relié au détroit de Corcyre par le canal de Vivari. Au nord de la cité, la péninsule de Poseidium s'étire sur environ 5 km et frôle le continent au lieu nommé Dema.
Berat
La « ville aux mille fenêtres » vous accueille dans une région vallonnée traversée par la rivière Osam à une cinquantaine de kilomètre de la mer Adriatique. Berat est une des plus vieilles villes d'Albanie, dont le riche patrimoine est soigneusement préservé. Berat se divise en deux parties. La vieille ville, dont le cœur historique a été inscrit au Patrimoine mondial de l'UNESCO en 2008, regroupe la plupart des attractions touristiques populaires. La ville moderne est moins riche historiquement et panoramiquement.
A la découverte de l'héritage ottoman
Le quartier historique de Berat, offre un bel exemple des cités ottomanes classiques. Prenez le temps de déambuler à travers ses ruelles pavées. Trois vieilles mosquées pleines de charme, sont à découvrir dans la partie basse de la citadelle. La Mosquée du Sultan de Berat érigée au XVIe siècle fait partie des plus anciens édifices musulmans d'Albanie. Les maisons situées dans ce secteur possèdent de nombreuses fenêtres, ce qui a donné son surnom de « ville aux mille fenêtres » à Berat. Profitez de votre balade pour contempler les styles architecturaux traditionnels, puis allez flâner sur les bords de la rivière Osam. Il faut payer un petit droit d'entrée pour accéder à la partie haute de la vieille ville qui recèle des vestiges importants, tout en offrant une superbe perspective sur Berat. Dressée sur une colline, le Château de Berat a un peu plus de 2 500 ans. Des restaurations ont eu lieu dans le passé, dont celle réalisée au XIIIe siècle qui a laissé à la citadelle quelques-uns de ses plus beaux éléments. Eglises byzantines et mosquées ottomanes coexistent dans son enceinte surannée, témoignant de la tolérance exemplaire entre les différentes communautés religieuses et culturelles à Berat.
Les attractions à ne pas manquer à Berat
Le Musée ethnographique de Berat a été aménagé dans une bâtisse traditionnelle ottomane du XVIIIe siècle. La collection de l'établissement comprend des objets, des outils et des tenues albanaises qui illustrent le mode de vie des habitants dans le passé. Vous y trouverez également des mobiliers, des ustensiles de cuisines, etc. Rendez-vous sur la mansarde pour profiter d'une vue exceptionnelle sur Berat, faites un saut dans le jardin, puis visitez le Musée de l'iconographie Onufri qui expose les œuvres de l'artiste éponyme. Pour les amateurs de randonnée, Berat constitue un bon point de départ pour un trek vers le mont Tomor, le plus haut pic de l'Albanie avec ses 2 416 m d'altitude. A son sommet se trouve le sanctuaire Bektashi qui reste à ce jour un important lieu de pèlerinage. Les cascades de Bogova valent également le voyage.
You don't have permission to register